L’EPFL Pays Basque réfléchit à la création d’une foncière de redynamisation économique

L’EPFL Pays Basque réfléchit à la création d’une foncière de redynamisation économique

Les enjeux liés à la question de l’offre commerciale, artisanale ou de services dans les centralités du Pays Basque sont nombreux. Que ce soit sur la très attractive zone littorale, ou à l’intérieur du territoire pour partie en déclin, l’offre économique de proximité est en effet partout confrontée à des difficultés structurelles. Au cours des dernières décennies les nouveaux modes de consommation ont contribué à fragiliser les tissus économiques des centres-villes et des centres-bourgs, sans que la puissance publique n’arrive à inverser les tendances centrifuges générées par le développement d’une offre périphérique, par ailleurs démesurée sur la côte Basque. De plus, la pérennité des activités en centres-villes et en centres-bourgs est aujourd’hui largement questionnée par le recours toujours plus important au e-commerce. Désormais plus personne n’est en capacité de prévoir ce que seront les relations entre l’offre et la demande commerciales dans 15 ans. Pour autant la récente crise sanitaire liée à la Covid-19 montre à la fois l’attachement des citoyens pour leurs centres-villes ainsi que l’intérêt croissant d’une partie d’entre eux pour la qualité de vie des zones rurales. Dès lors il apparait que l’offre économique en centralités doit servir de catalyseur au projet de territoire en permettant aux habitants de vivre et travailler partout en Pays Basque. La collectivité et ses partenaires doivent donc apporter une réponse globale, habitat, emploi, services, commerces et déplacements, en intégrant une importante dimension foncière qui permettra d’impulser durablement ce projet de développement.

QUELLES STRATéGIES FONCIèRES POUR L’ANIMATION éCONOMIQUE DES CENTRES-BOURGS ET centres-villes ?

La question de l’offre de locaux d’activités recouvre des réalités très contrastées selon les territoires et il convient d’envisager la mise en œuvre de solutions foncières adaptées aux différents contextes d’interventions. En secteur tendu la spéculation immobilière génère le renchérissement des loyers d’activité et des charges d’exploitation, ce qui provoque à la fois un important turnover des petites structures ainsi que l’implantation de grandes enseignes nationales. Les centres-villes, qui par ailleurs se vident de leurs classes moyennes, se spécialisent et s’uniformisent en fragilisant à terme leur attractivité. En milieu rural, quelques polarités concentrent l’offre de services et de commerces au détriment des petites communes et notamment de celles qui sont les plus isolées. La dynamique de reconquête des centres-bourgs, qui devient un enjeu majeur d’aménagement du territoire, est engagée depuis plusieurs années à travers l’offre résidentielle. Cette dynamique ne pourra cependant se concrétiser qu’à travers le maintien ou la création d’une offre commerciale, artisanale et de services qui viendra étayer la demande de logements. En conséquence, il apparait indispensable et urgent de définir une stratégie spécifique d’intervention venant compenser les difficultés rencontrées par les collectivités locales pour maintenir durablement leur tissu économique de proximité. Quel que soit le contexte, cette stratégie doit avoir pour objectif de créer les conditions d’une réelle attractivité économique pour permettre aux porteurs de projets les plus divers d’investir dans ces centralités.

une feuille de route partenariale

Jamais la question de l’offre économique en Pays Basque n’a appelé autant de stratégie, d’innovation et de mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés. Avant toute chose, Il convient de dresser l’état des lieux du tissu économique dans les centralités du territoire. Seule une connaissance circonstanciée des difficultés auxquelles sont confrontés les porteurs de projets permettra de construire un projet équilibré répondant aux besoins des habitants. La Collectivité ainsi que les experts institutionnels doivent alimenter ce diagnostic afin que les réponses foncières à mettre en œuvre soient les plus pertinentes possibles.

un OPERATEUR DEDIE

Pour répondre à l’ensemble des situations qui caractérisent les centralités du Pays Basque, de l’hyper-attractivité à la déshérence de certains secteurs, le dispositif opérationnel devra reposer sur la notion de solidarité territoriale, les opérations les plus rentables venant équilibrer les opérations les plus fragiles. Pour assurer pleinement et efficacement cette solidarité et porter le modèle économique, il apparait nécessaire de mobiliser un opérateur unique.

La création d’une foncière de redynamisation économique pour une maitrise publique mutualisée

Le rôle d’une foncière économique est d’acquérir, porter, aménager et faire exploiter un ensemble de biens à usage commercial, artisanal ou de services avant revente (avec valorisation possible) de ces derniers au bout d’une durée déterminée.

La Foncière peut également, en lien avec la collectivité locale, patrimonialiser et conserver les biens acquis dans le but d’assurer durablement la maitrise des affectations qui se succéderont dans le temps.

La foncière économique peut répondre aux objectifs suivants :

  • Moderniser et restructurer des locaux stratégiques ;
  • Installer des porteurs de projets ;
  • Mieux gérer des locaux acquis par la puissance publique (collectivités, EPFL, …) ;
  • Générer une dynamique d’animation d’espaces urbains sous tension ou en déshérence ;
  • Contribuer à la reconquête des centres-bourgs.
LE projet de l’EPFL PAYS BASQUE

Ce constat conduit l’EPFL Pays Basque à expertiser les possibilités juridiques financières et techniques qui pourraient lui permettre de créer ou de participer à une foncière dédiée à l’animation économique du Pays Basque et plus particulièrement de ses centralités.

Source : www.epfl-pb.fr

Print Friendly, PDF & Email
Changer la taille de la police
Contraster